LES SAINTES - ILET CABRIT

Nous voici aux Saintes, nous nous accrochons à une bouée à coté du voilier Lutine ; il est interdit depuis janvier 2011 de se mettre sur ancre soit disant pour protéger les fonds, nous sommes entièrement d'accord pour ce genre de démarche, sauf qu'ici comme ailleurs les gros voiliers et les yachts peuvent se mettre à l'ancre !!
Nous changerons plusieurs fois de bouée ; le coté gauche de la baie est protégé de la houle de nord mais la nuit le vent tourne, faibli et la bouée tape contre la coque. Etre réveillé toutes les 2 heures en vacances ce n'est pas moral !!
If faut éviter de se mettre trop près de l'embarcadère car il y a beaucoup de grosses navettes inter iles qui passent et repassent en laissant un gros clapot.

panorama de la baie des Saintes
Nous nous sommes baladés à pied ; il n'y a pas beaucoup de voitures sur l'ile mais trop de scooters qui circulent et énervent les marcheurs comme nous et ceux qui choisissent aussi la visite écolo.
Sur la cote Est (cote au vent) la plage de Grande Anse ou la baignade est interdite est sauvage et quelques kitesurfers profitent du vent et de la houle.
Pour la ballade vers Morne Bois Joli, le "pitaine" a voulu partir à 2 heures de l'après midi, il fait ce jour la plein cagna et pas un souffle de vent ; ce chemin pour y aller n'est pas en descente, ca grimpe, ca grimpe ! Heureusement que tout se termine par une plage dans cette ile minuscule pour se jeter dans l'eau.

Visite du fort Napoléon : propre et bien organisé, jolie vue sur la baie et sur toutes les iles des alentours.

Lutine et Gecko au Solemio

Grande Anse spot de kitesurf

Jackpot : sur 30 bateaux au mouillage, un seul a été contrôlé par les douanes : Gecko est un voilier sociable, les gens ont envie de lui causer ; les douaniers et la douanières ont été très correct, ils ne sont pas entré dans le bateau pour fouiller comme nous l'avions entendu par certains. Ils nous ont indiqués des sites à visiter et des balades à faire sur Terre de Bas. Simple formalité comme on dit !

ILET CABRIS
Nous décidons de passer par l'ilet Cabrit, mouillage sur bouée ici aussi, même tarif et même société (9€/jour pour un bateau entre 10 et 12m)

Ici changement de décor, tranquillité sur l'ilet en compagnie des chèvres, boucs, poules et coqs en liberté.
Nous allons piqueniquer à l'ombre des arbres ; une grande table pour s'installer, il y a aussi des BBQ (aménagés sommairement avec pierres et grilles). Un gars que nous appelons Bill le potier habite ici seul depuis 10 ans. Il fabrique et décore de jolis masques pots de fleurs murals.
Il informe les plaisanciers, blablate et blague facilement, entretien les plages et propose des séances poterie aux enfants et adultes avec son argile fafriqué avec la terre de l'ile.
Un chouette gars Ulrich (Voir sur le site de Timjak et Kervan dans "Liens").

Ilet Cabrit thy en digestion apres le piquenique

Ilet Cabrit
En faisant du snorkeling autour de l'ilet, Thierry en plongeant en apnée entend par échos le chant de baleines ou cachalots, enfin c'est ce qu'il me dit en revenant ; en effet de nombreuses espèces résident tout au long de l'année ici en Guadeloupe, d'autres migrent sous les tropiques entre janvier et avril.
D'après ce qui est écrit dans les guides nous avons 97% de chances de voir les cétacés entre 5 et 10 milles au large (cachalots, baleines à bosse, globicéphales tropicaux, dauphins ou orques naines).
Souvent lorsque nous naviguons, nous avons espoir d'apercevoir ce qui reste encore objet de fascination pour les êtres humains que nous sommes.
Nos dernières rencontres étaient au Cap Vert ou nous avions vu des bancs de globicéphales noirs et des orques, (taille moyenne 5m).
Ilet Cabrit fort Josephine Ilet Cabrit
Nous restons 3 jours ; l'ilet est petit, mais il y a de jolies points de vue, les ruines de fort Joséphine, d'un ancien appart/hotel construit dans les années 60 et abandonné dans les anées 80, des centaines de chèvres qui vivent en liberté, queques chats sauvages, des couleuvres... et tout ce que nous n'avons pas vu.
Heureusement que nous sommes venus ici car l'ile des saintes par elle même ne nous a pas accroché : trop de touristes, les boutiques qui vont avec, un endroit surfait et pas aussi accueillant qu'à Marie Galante. Après 3 jours de sérénité, nous partons sur la Guadeloupe, le vent Est un peu Sud Est et peu de houle, nous allons pouvoir remonter sur Pointe à pitre sans avoir à naviguer trop à l'allure de près.

La taille des photos n'a pas été modifiée, pour les voir , clic dessus et faire enregistrer sous


Les Saintes, la rue principale dans le bourg
Les Saintes le bourg

Les Geckos dans le bourg
Les Geckos aux Saintes - photo Lutine

Fort Napoleon
Les Saintes Fort Napoleon

Cactus à Fort Napoleon
Vue du Fort Napoleon

Ilet Cabris

Gecko au mouillage Ilet Cabrit
Nous contacter :-) gecko.voilier @ gmail.com  

Brioude-Internet : référencement et positionnement