SANTA LUZIA L'ILE DESERTE

Le voilier Sweet Pea, (Clémence et Pierre, surfeur et bodybordeuse rencontrés à Sal) arrive au mouillage de Tarrafal sur Sao Nicolau le jeudi après midi ; ils repartent sur Santa Luzia demain. Nous avions déjà lu dans des récits de voyage des informations sur cette île et sur ce mouillage.
Nous décidons de faire pareil car ici le mouillage est rouleur ; il y a de très belles randonnées à faire dans le parc national et à travers toute l'ile mais il faut faire des choix.

L'idée de passer mon anniversaire sur une île inhabitée me séduit, la grande classe pour terminer notre route sur le cap vert car à Mindelo sur l'ile de Sao Vincente nous serons préocupés par la préparation du bateau pour la traversée.

Pendant la navigation vers Santa Luzia nous croisons un énorme banc de globicéphales noir (taille moyenne 5m).

Clémence et Pierre pêchent un Wahoo, aussi appelé Thazar d'un mètre (poisson entre le thon et le maquereau) pendant la navigation entre Sao Nicolau et Santa Luzia, ils nous en donnent un gros morceau; le poisson cuisiné a la cocotte avec poivrons, oignons ail et épices fera 4 énormes repas...
La chair est ferme comme le maquereau et a un goût que nous ne connaissions pas ; vraiment délicieux.
Nous sommes de piètres pêcheurs, nous avons espoir de nous améliorer pendant la transat, ...pas sur!

A Sal nous achetions du poisson à l'arrivée des pêcheurs le matin : 10 maquereaux bien frais de bonne taille pour 100 escudos (1 euro = 110 escudos) ou tous autres poissons, thon, garupa, coryphenes... ce qui nous donne une bonne raison de ne pas pêcher!!

Santa luzia pique nique pour feter mon anniversaire

Santa Luzia Thierry en premenade sur l'ile
Les oiseaux endémiques de l'ile de Santa Luzia ne doivent pas voir beaucoup d'humains car ils sont très curieux et s'approchent prés de nous pour nous observer, pour eux c'est du "humains watching"

A la pointe SE un campement sert aux pêcheurs de point relais entre l'ile de Sao Vicente et cette ile. Leurs petites embarcations avec une voile rapiécée pour naviguer, parfois avec un petit moteur passent devant nous ; ils nous saluent et nous sourient pendant que nous prenons des photos.
Ce qui est impressionnant c'est de les voir remonter au plus près du vent contre l'alizé avec cette petite voile triangulaire ; des rafales de 25 à 30 noeuds de vent descendent de la haute falaise de Santa Luzia.


Un matin tôt nous les voyons passer allant vers le large, nous avons compris plus tard pourquoi avec l'arrivée d'une perturbation, des rafales de vent et de la houle sur le mouillage ; nous aurions du les suivre et partir ce jour là vers Sao Vincente car les 25 milles à faire pour rejoindre Mindelo ont été particulièrement pénible surtout pour passer le chenal entre les 2 iles (grosse houle croisée et vent de face).

SAO NICOLAU - TARRAFAL

Départ de Sal le mardi 6 décembre vers 17 heures pour rejoindre l'ile de Sao Nicolau à 90 milles plus à l'ouest, nuit tranquille même un peu trop (car le vent a faibli vers minuit) sous la pleine lune qui laisse une nuit bien éclairée et très agréable.... nous avons du mettre le moteur pour avancer et ne plus entendre les voiles claquer dans tous les sens lorsque gecko se ballotte dans la houle.

Rencontre étonnante qui me fit sursauter dans le cockpit en entendant un souffle puissant à quelques mètres de Gecko : je crie à Thierry : - une baleine.. et nous voyons passer 2 orques (on pense à une mère et son petit vu la taille du deuxième collé au plus gros).
Tès impressionnant de voir ces redoutables mammifères marins par ici et si près de nous.


Nous sommes arrivés le lendemain en fin de matinée péniblement sur Sao Nicolau avec 10 à 12 noeuds de vent.

Nous nous mettons au mouillage ou se trouve déjà quelques voiliers. Il fait très chaud, il n' y a pas de vent contrairement à Sal, par contre l'eau est d'un bleu turquoise, nous avons l'impression de toucher le fond alors que l'ancre est à 10 mètres ; nous nous baignons et nous re baignons en explorant les poissons qui passent et repassent autour du bateau.

Le village de Tarrafal n'a pas un intérêt particulier, maisons colorés en jaune, rose, verte ou bleu perdues au milieu des cubes de parpaings avec barres de fer apparentes en construction (et qui vont le rester longtemps).
Des gens assis par terre qui vendent quelques fruits ou légumes ou qui ne vendent rien, les rues sont quasiment désertes, l'atmosphere est curieuse, pesante et ne nous donne pas l'envie de rester.
On essaie une balade a pied qui nous mène à l'exterieur de la ville, mais sans grand enthousiasme et surtout après une marche en plein soleil nous regagnions le quai pour récupérer notre annexe.

Sur le chemin du retour, nous rencontrons Cesario qui coupe et retaille avec sa mini scie circulaire des coquillages trouvés sur la plage pour en faire des colliers, bracelets et autres gadgets.
Il parle très bien le francais comme beaucoup de Cap Verdien et nous raconte que sa vie est tranquille ici
et que cette activité l'occupe et lui permet de vivoter.

Il y a des des gars qui nous proposent dès notre arrivée au quai de garder l'annexe, nous avons dit ni oui ni non, à notre retour, un des jeunes se précipite pour nous la détacher et nous l'emmener près des marches pour embarquer facilement, nous lui glissons un pièce dans la main... ces situations nous renvoi toujours à notre propre image de touristes dans ce pays ou le salaire moyen est 100€/mois et la vie aussi chère qu'en France (à part le pain, le poisson et les patates douces).
Sao Nicolau le village de Tarrafal Sao Nicolau ibis blanc sur casier
La taille des photos n'a pas été modifiée, pour les voir , clic dessus et faire enregistrer sous
Pecheurs en route vers le campement pour la nuit
Santa Luzia passage de pecheurs vers le campement nomade

Annexe Gecko esseulée sur Santa Luzia
Santa Luzia debarquement en annexe sur l'ile

Gecko à Santa Luzia
Geko au mouillage de Santa Luzia

Grands dauphins à la proue suivent Gecko
Navigation entre sal et Sao nicaulau grands dauphins suivent gecko


Grands dauphins suivent gecko entre Sal et Sao Nicolau
Nous contacter :-) gecko.voilier @ gmail.com  

Brioude-Internet : référencement et positionnement