SAINTE LUCIE (Saint Lucia) - SAINT VINCENT

Batocopains Escale Charlotte et Philippe en nav vers Santa Luzia

Depart de Wallilabou bay sur St Vincent vers Bequia aux Grenadines
Départ le 24 janvier 10 h de Martinique (Ste Anne) pour Ste Lucie : 25 milles, malgré le canal inter iles qui lève la houle et accélère le vent nous avons eu une navigation quasi tranquillou sous genois seul en compagnie du voilier Escale (Batocopain Charlotte et Philippe - photo ci dessus).
Arrivée à Rodney Bay à 15 heures, mouillage a mi chemin vers l'entrée du port pour ne pas avoir a faire trop de trajet en annexe. Thierry et Philippe sont allés faire la clearance (entrée et sortie en même temps si on reste 3 jours). Allez bing ici on paye la douane et l'immigration, nous avions pris de mauvaises habitudes en Martinique.
Nous changeons de mouillage le lendemain et allons nous ancrer à gauche de la baie de Rodney près de l'ile aux pigeons (Pigeon island).
Autrefois repère du francais François Le Clerc, dit Jambe de Bois, pirate de son état s'étant installé à Pigeon Island pour attaquer les navires espagnols.

En prenant les bus locaux nous avons visiter Castries la capitale ; bain de foule, les rue sont bordées de petits étalages en tous genres, bonne ambiance. Thierry à négocié un bon prix une paire de "pompes" de marche.
Il n'y avait qu'une seule paire et à sa pointure, la chance.

Visite et achats à Castries, Capitale de Saint Lucia avec Charlotte et Philippe

Castrie city...bain de foule, etalages de rues pratiques et bon marché, gens sympas et souriants
Nous aurions peut être du regarder la météo a deux fois avant de partir vers le sud.
Le vendredi ... ca se complique en descendant ; le canal entre St Lucie et St Vincent est très agité, houle de plus de 2 mètres et vent force 5 à 6 ; beurq beurq ! j'ai a nouveau un peu le mal de mer, même si ce sont de courtes navigations par rapport à ce que nous venons de faire ces derniers mois, nous en avons vite marre. Nous sommes toujours en route avec le voilier Escale et nous décidons de faire une halte dans la baie de wallilabou sur l'ile de St Vincent ; nous sommes crevés, il reste 25 milles jusqu’a Bequia, les conditions de mer sont trop difficiles pour se coltiner encore un canal (de St Vincent à Bequia) en pleine nuit.
Nous approchons de Wallilabou vers 8 h du soir et il fait nuit depuis presque 2 heures sous les tropiques. On se réconforte par VHF avec Philippe et Charlotte :
- on s'approche et si on se la sent pas, on fait demi tour. OK ! On mise sur le lecteur de carte GPS et peut être quelques lumières à terre pour nous guider.
Notre lecteur GPS indique au sud, dans le fond de la baie un bateau avec émetteur AIS donc nous nous dirigeons vers lui car il doit être assez imposant.
Escale est le premier à entrer dans la baie, nous le suivons, en s'approchant on distingue quelques voiliers dans la nuit un peu éclairée ; le sondeur nous indique une profondeur de 20 mètres et nous sommes pas très loin du bord !
En revenant vers le nord de la baie on passe devant un voilier, on aperçoit une tête près de l’enrouleur du génois :
- Ah c’est vous Gecko !! Pour s‘amarrer il faut ancrer au bord, il y a 5 m environ et attacher une amarre de l‘arrière du bateau a un pilier sur la plage.
C‘est Emilie et Sylvain voilier Mathurin que nous avons rencontré à Palmeira au Cap Vert et apercu en coup de vent en Martinique.
Sylvain descend l’annexe de son bossoir et vient nous aider à nous amarrer, ensuite il va attacher l’amarre d’Escale.
Beh heureusement qu'il y avait un batocopain pour nous donner un coup de main en pleine nuit !
La baie est abritée du vent, nous sommes à 6 m du bord ; nous nous endormons sur fond de houle s'échouant sur le sable mélangé au reggae venant de la bicoque du bord de plage.

Saint Vincent Wallilabou bay pirates des caraibes

Saint Vincent baie de Wallilabou pirates des caraibes
Pour l'anecdote c'est la baie ou certaines scènes du film "Pirates des Caraïbes" ont été tournées ; par contre il ne reste que des ruines. On peut laisser son imagination vagabonder…
La crique est étroite et très impressionnante, elle donne une sensation de vertige lorsqu'on lève les yeux pour apercevoir ses hautes falaises verdoyantes de végétations qui tombent a pic.
Ca vaut le détour mais il vaut mieux éviter l’arrivée de nuit.

La taille des photos n'a pas été modifiée, pour les voir , clic dessus et faire enregistrer sous

Rencontre avec rasta marley sur Pigeon island
Sainte Lucie rencontre avec rasta Marley sur pigeon island

Navigation Ste Lucie passage face aux 2 pitons Navigation le long de Ste Lucie passage des 2 pitons vers le sud

Ste Lucie, Castries la capitale



Castries, baraques loteries et Caribbean food

Ste Lucie Castrie animation de rue

Escale coup de coeur :
Cumberland sur l'ile de St Vincent ; paysage grandiose, cocoteraie sur la plage de sable noir et
montagnes couvertes d'une végétation très dense (il pleut souvent).
Pas de vent grace aux hautes falaises, qué calor !!
Un petit tour au "black baron bar" tenu par un couple de navigateurs Bordelais oyé! décor original dans cette baie perdue des Caraïbes.
voir leur site : www.blackbaronpirate.com

Le mouillage ou nous ne reviendrons pas :
Marigot bay sur Ste Lucie ; escale d'une journée et une nuit et ca ne vaut pas plus car ce n'est pas du tout ce que l'on recherche dans la navigation en bateau ; hotels, bars et arnaques pour touristes friqués, mis a part les très hautes falaises luxuriantes qui ne sont pas encore trop dévastées par les constructions, passez votre chemin et nous ne dirons pas comme certains : A voir absolument !!

Nous contacter :-) gecko.voilier @ gmail.com  

Brioude-Internet : référencement et positionnement